Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 07:39

Fêter Saint Joseph
Le 1er mai, les catholiques fêtent Saint Joseph, l'humble artisan de Galilée qui s'est levé pour accomplir la mission demandée par Dieu : prendre Marie pour épouse et veiller sur l'enfant Jésus.

Pie XII  ( 1876-1958 ) institue en 1955 la fête de saint Joseph artisan, destinée à être célébrée le 1er mai de chaque année.

Le travail de l'homme prend un sens nouveau

Pape Jean Paul II (1993)

Pape Jean Paul II (1993)

Durant les longues années à Nazareth, sur l'établi de Joseph le charpentier, Jésus révèle « l'évangile du travail », un évangile très actuel et dont chacun peut faire l'application :

L’âge antique a introduit parmi les hommes une différenciation typique par groupes selon le genre de travail qu’ils faisaient.

Le travail qui exigeait du travailleur l’emploi des forces physiques, le travail des muscles et des mains, était considéré comme indigne des hommes libres, et on y destinait donc les esclaves. 

Le christianisme, élargissant certains aspects déjà propres à l’Ancien Testament, a accompli ici une transformation fondamentale des concepts, en partant de l’ensemble du message évangélique et surtout du fait que Celui qui, étant Dieu, est devenu en tout semblable à nous (He 2,17; Ph 2,5-8), a consacré la plus grande partie de sa vie sur terre au travail manuel, à son établi de charpentier.

Cette circonstance constitue par elle-même le plus éloquent "évangile du travail".

Il en résulte que le fondement permettant de déterminer la valeur du travail humain n’est pas avant tout le genre de travail que l’on accomplit mais le fait que celui qui l’exécute est une personne.

Les sources de la dignité du travail doivent être cherchées surtout, non pas dans sa dimension objective mais dans sa dimension subjective. 

Avec une telle conception disparaît pratiquement le fondement même de l’ancienne distinction des hommes en groupes déterminés par le genre de travail qu’ils exécutent. Cela ne veut pas dire que le travail humain ne puisse et ne doive en aucune façon être valorisé et qualifié d’un point de vue objectif. 

Cela veut dire seulement que le premier fondement de la valeur du travail est l’homme lui-même, son sujet.

Ici vient tout de suite une conclusion très importante de nature éthique : bien qu’il soit vrai que l’homme est destiné et est appelé au travail, le travail est avant tout «pour l’homme» et non l’homme «pour le travail».

 

Jean Paul II, Lettre encyclique Laborem Exercens § 6

 
Repost 0
Published by Paroisse St Vincent diacre - dans SAINTS ET SAINTES DU MOIS
commenter cet article
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 07:29

Extrait des commentaires de "l'EVANGILE AU QUOTIDIEN"


lundi 11 juillet 2011

Fête de saint Benoît, abbé, patron de l''Europe

 

 


Commentaire du jour :

Pape Benoît XVI
Audience générale du 09/04/08 (trad. © Libreria Editrice Vaticana)

Saint Benoît, patron de l'Europe

  "    Je voudrais parler aujourd'hui de saint Benoît, fondateur du monachisme occidental et aussi patron de mon pontificat.

Je commence par une parole de saint Grégoire le Grand, qui écrit à propos de saint Benoît :

« L'homme de Dieu qui brilla sur cette terre par de si nombreux miracles, ne brilla pas moins par l'éloquence avec laquelle il sut exposer sa doctrine » (Dial. II, 36).

Telles sont les paroles que ce grand pape a écrit en l'an 592 ; le saint moine était mort à peine cinquante ans auparavant et il était encore vivant dans la mémoire des personnes et en particulier dans l'ordre religieux florissant qu'il avait fondé. Saint Benoît de Nursie, par sa vie et par son oeuvre, a exercé une influence fondamentale sur le développement de la civilisation et de la culture européenne...

      Entre le cinquième et le sixième siècle, le monde était bouleversé par une terrible crise des valeurs et des institutions, causée par la chute de l'Empire romain, par l'invasion des nouveaux peuples et par la décadence des moeurs.

En présentant saint Benoît comme un « astre lumineux », Grégoire voulait indiquer dans cette situation terrible, précisément ici dans cette ville de Rome, l'issue de la « nuit obscure de l'histoire » (Jean-Paul II).

De fait, l'oeuvre du saint et en particulier sa Règle se sont révélées porteuses d'un authentique ferment spirituel qui a transformé le visage de l'Europe au cours des siècles, bien au-delà des frontières de sa patrie et de son temps, suscitant après la chute de l'unité politique créée par l'empire romain une nouvelle unité spirituelle et culturelle, celle de la foi chrétienne partagée par les peuples du continent.

C'est précisément ainsi qu'est née la réalité que nous appelons « Europe ».

Repost 0
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 08:21

 

 

 

Saint Justin, martyr de l'Eglise de Rome en 165, est fêté le 1er juin.

 

Saint Justin de Naplouse, connu également sous le nom de Justin le Martyr ou Justin le Philosophe est né à Flavia  Neapolis en Samarie, aujourd'hui Naplouse en Cisjordanie, entre 100 et 114.

Il étudie la philosophie- stoïciens, platoniciens,... - et se convertit au christianisme . Il ouvrit à Rome une école de catéchistes.

Il est connu par ses nombreux écrits ; il est le premier à avoir exposé dans son ensemble la doctrine chrétienne et le rapport de la foi à la raison.

Il est mort, martyrisé à Rome entre 162 et 168 sous l'empereur Marc Aurèle.


Souces: Wikipédia, Nominis.

 

 

 

Commentaire du jour à retrouver sur le site de " L'Evangile Au Quotidien":

Saint Justin (v. 100-160), philosophe, martyr
Dialogue avec Triphon, 2-4,7-8 ; PG 6, 478-482,491 (trad. Orval)

« La vie éternelle c'est de te connaître, toi, le seul Dieu »

      Mon âme était impatiente d'apprendre ce qui est le propre et le principe de la philosophie... L'intelligence des choses incorporelles me captivait entièrement ; la contemplation des idées donnait des ailes à ma pensée. En peu de temps je me figurais devenu un sage et j'ai même été assez sot pour espérer voir Dieu tout de suite, car tel est le but de la philosophie de Platon. Dans cet état d'esprit,... je m'approchais d'un endroit isolé au bord de la mer où je comptais me trouver seul, lorsqu'un vieillard se mit à me suivre...

      -- Qu'est-ce qui t'a conduit ici ? dit-il. -- J'aime ce genre de promenade..., c'est très favorable à la méditation philosophique... -- La philosophie fait donc le bonheur ? demanda-t-il. -- Certainement, répondis-je, et elle seule... -- Qu'appelles-tu donc Dieu ? -- Ce qui est toujours identique en soi et qui donne l'être à tout le reste, voilà Dieu. -- Comment les philosophes peuvent-ils se faire une idée juste de Dieu alors qu'ils ne le connaissent pas, ne l'ayant jamais vu ni entendu ? -- Mais, répondis-je, la divinité n'est pas visible à nos yeux comme le sont les autres êtres ; elle n'est accessible qu'à la seule intelligence, comme dit Platon ; et je suis d'accord avec lui...

      -- Il y a eu, voici bien longtemps, dit le vieillard, des hommes plus anciens que tous ces prétendus philosophes, des hommes heureux, justes et amis de Dieu. Ils parlaient sous l'inspiration de l'Esprit de Dieu et prédisaient un avenir maintenant réalisé : on les appelle les prophètes. Eux seuls ont vu la vérité et l'ont annoncée aux hommes... Ceux qui les lisent peuvent, s'ils ont foi en eux, en tirer grand profit... Ils étaient les témoins fidèles de la vérité... Ils ont glorifié le créateur de l'univers, Dieu et Père, et ont annoncé celui qu'il a envoyé, le Christ son Fils... Et toi, avant tout prie pour que les portes de la lumière te soient ouvertes, car nul ne peut voir ni comprendre, si Dieu ou son Christ ne lui donne de comprendre...

      Je ne l'ai plus revu. Mais, soudain, un feu s'est allumé dans mon âme ; j'ai été pris d'amour pour les prophètes, pour ces hommes qui sont les amis du Christ. En réfléchissant aux paroles du vieillard, j'ai reconnu que c'était la seule philosophie sûre et profitable.




Repost 0
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 10:17

Bonne Fête à tous les "Z'Amoureux" bien sûr!

Mais aussi Fête de Saint Cyrille, moine et de Saint Méthode, évêque, patrons de l'Europe.

Voici un commentaire du pape Paul VI, pape de 1963 à1978, dans un discours du 22 mai 1970:

(trad. © copyright Libreria Editrice Vaticana)

Saint Cyrille et l'alphabet cyrillique



      Nous sommes très heureux de...commémorer le grand saint Cyrille, qui avec son frère saint Méthode est justement honoré comme apôtre des Slaves et fondateur de la littérature slave. Cyrille a été un grand apôtre qui a su réaliser d'une manière remarquable l'équilibre entre les exigences de l'unité et la légitimité de la diversité. Il s'est appuyé sur un principe traditionnel et immuable : l'Église respecte et assume toutes les virtualités, toutes les ressources, toutes les formes de vie des peuples auxquels elle annonce l'Évangile du Seigneur, en les purifiant, en les fortifiant, en les élevant.

C'est ainsi que les saints Cyrille et Méthode ont pu faire en sorte que la révélation du Christ, la vie liturgique et la vie spirituelle chrétiennes se sont trouvées « chez elles » dans la culture et la vie des grands peuples slaves.

      Mais que d'efforts il a fallu à Cyrille pour être capable de mener à bien une telle oeuvre ! Sa pénétration de la langue et de la culture des peuples slaves étaient le fruit d'études longues et persévérantes, d'une abnégation continuelle, servie par un génie peu commun qui a su fournir à cette langue et à cette culture le premier alphabet... Ce faisant il a jeté la base d'un immense développement littéraire et culturel qui n'a jamais cessé de s'amplifier et de se diversifier jusqu'à nos jours...

Que saint Cyrille, l'homme de la tradition qui reste toujours un exemple pour les hommes d'aujourd'hui dans leurs efforts de s'adapter aux changements qui se produisent, [nous] inspire dans [nos] efforts pour la concorde et la paix entre peuples de diverses cultures et traditions.

Repost 0
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 19:44

BENEDICTION DES AGNEAUX

 

CITE DU VATICAN, 21 JAN 2011 (VIS).

Selon une tradition centenaire, Benoît XVI a béni ce matin plusieurs agneaux dont la laine servira à tisser les Palliums qui seront remis aux nouveaux Archevêques métropolites le 29 juin, en la solennité des Apôtres Pierre et Paul. En 1978, Paul VI a limité l'attribution du Pallium au Pape et aux Archevêques métropolites, et en 1984, Jean-Paul II a décidé que sa remise serait fixée au 29 juin.

La bénédiction d'agneaux de moins d'un an se déroule le 21 janvier, fête de sainte Agnès, martyrisée à Rome en 305. Cette vierge et martyre, dont l'agneau est le symbole, est enterrée dans la Basilique du même nom, située Via Nomentana à Rome, où les agneaux sont conduits après leur bénédiction. Traditionnellement, les Trappistes de l'abbaye des Trois-Fontaines élèvent ces agneaux, dont la laine est tissée en Pallium par les Soeurs de Ste.Cécile du Transtevere.

BXVI-BENEDICTION/                       VIS 20110121 (160)

 

 

 Définition du Pallium:

Ornement sacerdotal tissé de fine laine blanche d’agneau composé de deux bandes pendantes brodées de six croix noires. Le pape, les primats et les archevêques métropolitains le portent autour du cou pendant les célébrations liturgiques. Il est le symbole de l’unité de la hiérarchie catholique.

Repost 0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 19:59

Samedi 01 janvier 2011, Solennité de Sainte Marie, mère de Dieu

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 2,16-21.

Quand les bergers arrivèrent à Bethléem, ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans une mangeoire.

Après l'avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. Et tout le monde s'étonnait de ce que racontaient les bergers.

Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son coeœur. Les bergers repartirent; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu'ils avaient entendu et vu selon ce qui leur avait été annoncé.

Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l'enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l'ange lui avait donné avant sa conception.
(Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris )

 

Huit jours après la célébration de la naissance de Jésus, c'est sa mère, Marie, qui est fêtée.

Marie a été proclamée la " Theotokos ", Mère de Dieu en grec, par le concile d'Ephèse, en 431.

 

  Notre guitariste Claude BARRAZA a composé un chant en l'honneur de la Vierge Marie:P7270071

Marie, entre tes mains

et nous avons le plaisir de le chanter bien souvent à la messe

Repost 0
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 17:23

 

La petite Thérèse que nous fêtons aujourd'hui nous a laissé une poésie dédiée à son ange gardien, en voici le texte:

  PN 46,

J.M.J.T.

A mon Ange Gardien.

1.
Glorieux Gardien de mon âme,
Toi qui brilles dans le beau Ciel
Comme une douce et pure flamme
Près du trône de l'Eternel
Tu descends pour moi sur la terre
Et m'éclairant de ta splendeur
Bel Ange, tu deviens mon Frère,
Mon Ami, mon Consolateur!...

2.
Connaissant ma grande faiblesse
Tu me diriges par la main
Et je te vois avec tendresse
Oter la pierre du chemin
Toujours ta douce voix m'invite
A ne regarder que les Cieux
Plus tu me vois humble et petite
Et plus ton front est radieux.

3.
O toi! qui traverses l'espace
Plus promptement que les éclairs
Je t'en supplie, vole à ma place
Auprès de ceux qui me sont chers
De ton aile sèche leurs larmes
Chante combien Jésus est bon.
Chante que souffrir a des charmes
Et tout bas, murmure mon nom...

4.
Je veux pendant ma courte vie
Sauver mes frères les pécheurs
O Bel Ange de la Patrie
Donne-moi tes saintes ardeurs
Je n'ai rien que mes sacrifices
Et mon austère pauvreté
Avec tes célestes délices
Offre-les à la Trinité.

5.
A toi le Royaume et la Gloire,
Les Richesses du Roi des rois.
A moi l'humble Hostie du ciboire,
A moi le trésor de la Croix.
Avec la Croix, avec l'Hostie
Avec ton céleste secours
J'attends en paix de l'autre vie
Les joies qui dureront toujours.




Thérèse de l'Enfant Jésus de la Ste F.

 


Et bien sûr, la poésie n° 17 " Vivre d'Amour" que nous chantons souvent à la messe!

Repost 0

Présentation

  • : paroissesaintvincentdiacre.over-blog.com
  • paroissesaintvincentdiacre.over-blog.com
  • : Ce blog d'une paroisse catholique du diocèse de Nice souhaite être à votre service pour que vous y trouviez une information simple de la vie de notre communauté.
  • Contact

Recherche